LA VENTILATION MÉCANIQUE CONTRÔLÉE:

     La VMC: aération de la maison

Le Code de la construction et de l’habitation, qui fixe les règles obligatoires de construction pour une maison neuve, n’oblige pas la VMC mais prévoit, par son article R111-9, un dispositif de ventilation de la maison permettant de renouveler l’air et d’éviter la condensation. Difficile de se passer d’une VMC lors de la construction d’une maison.

La VMC est apparue dans la construction d’une maison individuelle vers 1970 avec le chauffage électrique intégré. La VMC est le complément d’une bonne isolation/étanchéité à l’air de la construction. La VMC permet de renouveler l’air que respirent les habitants dans la maison et d’en chasser l’humidité.

 

  • Principe de la VMC simple flux:

 

La vmc extrait l’air de la maison par des bouches au plafond dans les locaux humides vmc-simple-flux

(cuisine, salle de bain, wc) et le rejette à l’extérieur.

La vmc met donc la maison « en dépression ».

L’air extérieur est aspiré par cette dépression et rentre dans la maison par des bouches

d’air sur les fenêtres des pièces principales (séjour, chambres).

L’inconvénient évident de la vmc simple flux est de faire entrer de l’air froid dans la

maison et d’en laisser échapper l’air chaud. Le moteur de la vmc tourne 24h sur 24.

 

 

  • Principe de la VMC double flux:

 

Le principe de la vmc double flux est de récupérer des calories sur l’air extraitvmx-double-flux

pour réchauffer l’air neuf à insuffler.

Au lieu de laisser s’échapper de l’air chaud de la maison et de faire rentrer de

l’air froid par les menuiseries, la vmc double flux aspire l’air directement dehors,

le préchauffe par un échangeur au contact de l’air qui sort, et introduit l’air

préchauffé dans les pièces principales (nécessite d’être prévu à la construction).

Le kit vmc est donc plus encombrant et comprend, en plus d’une vmc simple flux,

une bouche d’air extérieur et une sortie d’air préchauffé à distribuer sur plusieurs gaines d’insufflation.

La vmc peut ressembler alors à « une usine à gaz »